Liang ChaoQun Maître héritier du style naturel –ziranmen

梁超群:自然門第三代掌門人

ziranmen: héritier du style naturel, Liang ChaoQun

LIANG Chao Qun, originaire de Zhanjiang, ville portuaire au sud de la province de Guangzhong (Canton), débute les arts martiaux dès l’âge de douze ans.

Liang ChaoQun et son maître WanLaisheng

À quinze, il entreprend le voyage pour la province du Fujian afin de rencontrer le légendaire Maître WAN Laisheng dont il devient le disciple. C’est à cette occasion qu’il est rebaptisé par maître WAN « celui qui surpasse la foule », ou Chao Qun. En 1987, il part pour la province de Anhui afin de rencontrer le fameux « Zhonguo Quan Wan » (JIAN Hao Quan), puis à Shanghai le non moins célèbre « Yao Zhou Dushe » (LI Pei Gen), toujours dans le but d’enrichir son expertise martiale auprès de très grands maîtres.

Liang ChaoQun et son maître WanLaisheng

En mai 1991, LIANG Chao Qun est invité par l’école du nord Lan Fang afin d’y enseigner sa spécialité : le Style Naturel (Ziran Men). La même année, il devient lauréat du prix « You Xiu Jian » à l’occasion du premier événement martial organisé en Chine depuis 1949, au mythique Mont Wudang. En 1996, Maître LIANG est invité à enseigner les arts martiaux chinois en France, dans le Jura. Il s’installe rapidement à Paris pour poursuivre la transmission de son savoir-faire et co-fonde l’Association Wan Laisheng France, toujours active à ce jour.

Liang ChaoQun enseigne le Ziranmen à Paris

En 1998, LIANG Chao Qun est récompensé pour sa contribution au développement de la culture traditionnelle par le gouvernement chinois.

En 2003, dans le cadre d’un projet de série documentaire sur les grands styles d’arts martiaux traditionnels chinois, la télévision Cantonaise se déplace en France afin de consacrer une émission entière au représentant du Style Naturel qu’est devenu LIANG Chao Qun. En 2007, il obtient la nationalité française, sous la présidence de Jacques Chirac. En 2010, il devient titulaire du septième Duan, l’un des plus haut grade reconnu par la communauté martiale en Chine.

De plus en plus souvent amené à naviguer entre son pays d’origine et son pays de cœur, il ouvre en 2012 un centre d’arts martiaux traditionnels chinois au cœur de sa ville natale. La même année, la chaîne CCTV 4 tourne à Zhanjiang un reportage dédié au riche parcours de maître LIANG. En 2013, LIANG Chao Qun fonde son propre style de Taiji : le « XinglinTaiji » et décide de créer une structure dédiée au développement de la culture traditionnelle et des arts martiaux chinois. C’est dans cet état d’esprit qu’il inaugure en juin de l’année suivante, un salon de dégustation consacré au vin français.

Maison de dégustation du vin de France en Chine
liang chaoqun

En octobre 2014 débute à Pékin le tournage d’une série télévisée consacrée au grand maître Du Xin Wu pour laquelle LIANG Chao Qun est invité à chorégraphier les scènes de combat et même à incarner un second rôle.

liang chaoqun sur le tournage de la série « Du XinWu »
Du XinWu est le Premier héritier du ziranmen

En août 2015, il organise une exposition inédite de peinture occidentale dans sa ville natale. Début 2016, la chaîne CCTV 9, dans le cadre d’un projet documentaire en cinq parties, diffuse un épisode consacré à maître LIANG Chao Qun pour sa contribution au développement de la culture française en Chine et de la culture chinoise en France.

Le thé rouge KungFu
Marque déposée de Liang ChaoQun
Le thé PuEr de TaiJi
Marque déposée de Liang ChaoQun

La même année, maître LIANG crée deux lignes de thé bio, le thé noir « Kung Fu » et le thé Pu Er « Tai Ji »; avant d’organiser une conférence à Paris où il présente la culture de la cérémonie du thé (Gong Fu Hong Cha).

Conférence sur les thés du Maître Liang ChaoQun

Conférence sur les thés du Maître Liang ChaoQun
Conférence sur les thés du Maître Liang ChaoQun
Conférence sur les thés du Maître Liang ChaoQun